Accéder au contenu principal

Gadrel - Luna Joice

Avant le commencement, Dieu créa des êtres purs. Il les fit intelligents, beaux et obéissants. Il leur donna un but et des missions à accomplir. Il insuffla dans leurs âmes bonté et amour. Tous différents et pourtant tous identiques. Chacun reçut ce que tous avaient, chacun savait ce que tous faisaient et aucun ne se dérobait à cette justice.Aucun ? Pas si sûr...Découvrez les origines et entrez dans l'obscurité de cette lumière...
Hello !

Je n'ai pas l'habitude du tout de lire des livres du genre fantastique, c'est presque une première pour moi en fait et pourtant le résumé m'a plu et m'a intrigué et m'a donné envie de le lire ainsi que la couverture qui est soft mais qui est vraiment trop jolie !Après avoir adoré les tomes de " Ouais mais... non ! " de l'auteure (ça a même été un coup de coeur) j'avais vraiment envie de (re) découvrir l'auteure dans un autre registre. Eh bien, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a réussi à autant me transporter que pour sa saga précédente ! Les personnages dans " Gadrel" sont vraiment superbement bien travaillés, on ressent un réel travail de recherche dans l'univers et tout ce qu'il comporte et c'est vraiment un bon point pour ma part !

Nous découvrons les 7 pêchés originels pour 7 séraphins ! Les origines du bien et du mal, la création de l'homme sont les thèmes principaux de l'histoire. Tout ça est un univers vraiment inconnu pour moi, c'est complètement nouveau et sort du genre que je lis habituellement, le récit m'a transporté dans ce milieu où j'y connaissais absolument rien (et si vous êtes comme moi, pas de panique la note de Luna Joice au début de son roman va vite vous aider tout au long de votre lecture ! )
La plume de l'auteure est toujours aussi fluide, captivante et vraiment prenante à lire (je dirais même à dévorer) une fois le livre commencé pas envie de le lâcher, j'ai eu envie d'en connaître plus, d'en apprendre plus.Ce que j'avais le plus peur avec le fantastique, c'est de ne pas pouvoir "m'imaginer" les choses du récit et de ce fait de ne pas pouvoir vivre "pleinement" l'histoire eh bien, pour le coup dans Gadrel ça ne m'a posé aucun souci et j'en suis plus que ravie !

Une bonne première expérience dans le monde du fantastique, ce n'est pas un genre que je lirais néanmoins tout le temps, mais une fois de temps en temps pour changer, je pense que ça peut être sympa. Je suis vraiment agréablement surprise par cette histoire, qui m'a beaucoup plu. J'ai trouvé le roman vraiment bien mené, j'ai même souris devant certains détails. Vraiment top ! 
Est-ce qu'il y aura une suite ? Parce que j'en serai ravie ! 

 J'ai hâte de relire l'auteure et je vous conseille vraiment si ce n'est pas déjà fait de la découvrir, elle mérite amplement d'être lue et découverte !

Merci mille fois à l'auteure pour sa confiance & pour l'envoi !  


• Autoéditions 

• Sortie le 6 juin 2019 

• 439 pages 

• Dispo en broché & numérique 
https://www.amazon.fr/GADREL-Luna-Joice/dp/1070940364/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=GADREL&qid=1563368949&s=gateway&sr=8-1

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ENTRE MES CORDES - JULIA TEIS

Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d'abandonner l'affaire qu'il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes... et ses cordes. Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances... Au fil des jours, loin de ses activités, une vie "normale", un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui. Jusqu'à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau... Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu'il avait pris soin de bâtir. Alors même qu'il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu'il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre... Entre tent

Sexy frigide cherche crush orgasmique - tome 1 - Melly Darcy

Alors qu'elle vient de terminer ses études, Quinn Scott a besoin de changer d'air ! Car tout va mal : 1 - Elle a beau chercher, elle ne trouve pas de job. Et sa mère si parfaite ne rate pas une occasion pour le lui faire remarquer. 2 - Conséquence du petit 1) elle n'a pas une thune. Alors son père lui donne un coup de pouce mais bon, estime de soi, bonjour... 3 - Elle vit toujours en colocation avec sa meilleure amie. Alors oui, elle l'aime comme une sœur mais parfois, certains détails de sa vie sexuelle trépidante lui rappellent à quel point c'est la misère pour elle... ce qui nous emmène au quatrième point : 4 - Elle n'a jamais eu de petit ami capable de lui faire atteindre le Septième Ciel. Prête à tout pour y remédier, même à tirer les cartes, elle décide de prendre sa vie en main. Forte de cette bonne résolution, elle file direction sa maison d’enfance pour y passer l'été. Un objectif : s'amuser pour oublier que rien ne va et surto

Sexy frigide cherche crush orgasmique - tome 2 - Melly Darcy

Alors que Quinn était censée se dorer la pilule sur une île paradisiaque avec un mec gaulé comme un dieu grec, elle vient de prendre la tangente... Humiliée, elle a bien du mal à remonter la pente. Elle ne veut plus entendre parler de celui qui l’a reléguée au second plan après lui avoir laissé croire que le bonheur était à portée de main. Lui parler pour lui dire ses quatre vérités ? Oui, ça pourrait la soulager mais hors de question de lui montrer l’état dans lequel il l’a mise. Tant pis pour lui. Elle est partie sans une explication, c’est lui qui s’est fait larguer. Pas elle. Elle n’a rien à se reprocher. Il s’est mal comporté, lui. Alors il ne lui reste pas 36 000 solutions : 1 - L’oublier. 2 - Remonter en selle. La méthode Coué est peut-être la clef : elle est une fille bien, elle est une femme indépendante et elle aura bientôt la carrière dont elle rêve. Laisser un homme lui dicter sa conduite ? Jamais. Elle a voulu aller plus loin, là où cet énergumène n’a vu