Accéder au contenu principal

Interview Isa Lawyers


Merci à Isa Lawyers d'avoir pris le temps de répondre à mes questions :)

► Chronique de Coupable I Love You ICI
  • Quelques mots pour te présenter ?
Bonjour, je m’appelle Isa Lawyers et je suis auteure de romances à mes heures perdues à savoir
entre 21 heures et minuit chaque soir. J’ai la quarantaine depuis 5 ans lol. J’ai deux enfants de 13
et 7 ans, un garçon et une fille. Je suis mariée depuis vingt ans cette année.
  • L'auto-édition, est-ce un choix ?
Non, l’auto-édition n’est pas un choix pour ma part. Je suis à la base bien trop paresseuse, bien trop en retrait de la vie des réseaux sociaux pour être une auteure de l’auto-édition. J’ai tenté comme beaucoup de présenter un roman à des maisons d’édition mais malgré de beaux retours, je n’ai pas eu la chance d’être retenue par un éditeur. J’avais quelques romans dans le tiroir dont Camilove écrit sur la plateforme Fyctia qui était parvenu jusqu’en finale du concours chiklit « la vie secrète des auteurs ». J’ai décidé de me lancer sur la plateforme d’auto-édition créée l’année dernière par Fyctia. C’était un moyen de faire quelque chose de mon roman dont j’avais cédé les droits pour une durée de cinq années en participant au concours. Après tout, j’avais tout à y gagner, rien à y perdre. Cela a été une très bonne surprise.
  • Peux-tu nous parler un peu des « coulisses » de l'auto-édition ?
Je te parlerai de Stories by Fyctia car elle est la plateforme que j’ai utilisée jusque-là. J’envisage
de tester également Librinova chez lesquels j’ai gagné la quatrième place d’un concours de
romance avec mon roman « Jail me ». Je me suis lancée en juillet 2018 chez Stories avec ma
chiklit Camilove.
Je m’attendais à me retrouver toute seule dans les dédales de la publication
numérique mais j’ai découvert au contraire une équipe motivée derrière moi qui a répondu à
toutes mes questions, m’a motivée au début lorsque les ventes n’ont pas décollées tout de suite.
Ils m’ont gentiment aidée dans la création de ma couverture et ont su me donner des conseils
pour que je sois plus visible sur les réseaux sociaux. J’ai donc été très agréablement surprise.
Quand on se lance dans l’auto-édition, il faut savoir qu’il va falloir être très présent sur Facebook,
Instagram. Il faut être H24 le VRP de ton roman et ça c’est le plus dur. Quand tu as la fibre de
l’écriture comme moi, tu meurs d’envie d’écrire ton prochain roman plutôt que de passer des
heures à proposer le précédent à l’achat sur les Stores. J’ai donc dû me faire violence pour lâcher
mon ordi, pour me greffer le portable à la main droite pendant les premiers mois. Mais très vite,
je me suis laissée séduire par tout ça. Quoi de plus agréable que lire les commentaires sur ton
livre et disserter sur tes personnages. Cela m’a permis de faire de fabuleuses rencontres avec mes
lectrices et je suis dorénavant accro à tout ce petit monde virtuel.
  • Pourquoi avoir choisi la plate-forme « Fyctia » plutôt qu'une autre ?
Fyctia est la première plateforme sur laquelle j’ai écrit. J’ai ensuite partagé mes romans aussi sur
Wattpad. J’avais découvert quelques mois plus tôt de superbes auteures sur un précédent
concours comme Elle Seveno et Jess Jee. Je me suis lancée comme ça pour essayer. Je voulais
savoir si ma plume pouvait plaire, la confronter au regard d’inconnus. J’ai imaginé Camilove. Je
me suis prise au jeu. J’ai adoré lire les commentaires des lecteurs au fur et à mesure. C’était la
première fois que j’étais lue. C’était génial. Je me suis hissée en finale après avoir commencé le
concours plus d’un mois après les autres. Chaque jour, je gagnais des places. C’était grisant. La
chute a, par contre, été douloureuse lorsque Fyctia n’a pas retenu mon roman. Un vrai chagrin
d’amour. Mais cela m’a permis de mieux rebondir. J’ai été très bien entourée par les lectrices de
Fyctia et les copinauteures qui ne m’ont pas laissée tomber. Stories by Fyctia s’est imposé ensuite
comme Fyctia disposait de mes droits sur mon roman pendant cinq ans. J’avais bien conscience
que je ne pourrais rien en faire avant. Alors je me suis dit « Pourquoi ne pas tenter, après tout, je
n’ai rien à perdre ! ». J’ai bien fait. Cette aventure a été une réussite.
  • Comment la passion pour l'écriture est venue ?
J’ai toujours eu des facilités pour écrire. D’ailleurs j’ai toujours été plus à l’aise à l’écrit qu’à
l’oral. Plus jeune, j’étais la reine des lettres d’amour enflammées lol ! J’adore inventer de belles
histoires d’amour que je rêve d’abord avant de les transposer sur le clavier de mon ordinateur.
  • Depuis combien de temps écris-tu ?
Des romans depuis quelques années seulement. Jusque-là je n’osais pas. Mon mari m’a lancé ce
défi. J’ai relevé les manches. Depuis, il n’en revient pas de me voir enchaîner les romans. J’ai
trouvé ma passion.
  • Combien de temps consacres-tu à l'écriture ?
Quand je suis en période d’écriture, j’y consacre au minimum deux heures par jour. J’écris le soir
lorsque mes enfants sont couchés, lorsque ma journée de travail et de maman est terminée. C’est
mon moment de liberté. je m’évade. Je quitte le quotidien pour des aventures extraordinaires.
  • Peux-tu nous parler de COUPABLE I LOVE YOU ?
Sarah est une jeune avocate, déçue en amour qui préfère dorénavant consacrer son énergie à sa carrière et ses combats pour la veuve et l’orphelin. Pour ceux qui ont lu Camilove, elle est la
collègue de Gabriel le frère jumeau de Camille. Entre deux piles de dossiers, elle aime remettre à
sa place ses collègues machos qui passent leur temps à commenter les courbes de leurs confrères
avocates mais aussi épier en douce son intrigante secrétaire Véra qui reçoit des coups de
téléphone bizarres au bureau. Un jour, cette dernière la supplie de se rendre à un rendez-vous
dans un hôtel de luxe à sa place. Et là l’histoire, le monde de Sarah prend un virage. Elle
rencontre un homme. Il y a méprise entre eux. Elle ne dit rien. Quiproquo et … à vous de lire la
suite.
  • D'où t'es tu inspiré pour Coupable I Love you ?
L’idée de ce roman m’est venue autour de la machine à café au boulot. On cancanait sur une
collègue un peu excentrique qui passe des coups de fil toute la journée en prenant une
voix suave et en donnant des rendez-vous louches alors qu’elle est en couple. Le
personnage de Véra la secrétaire de Sarah est née ainsi. Mes collègues se sont amusés à
me dire que je devrais en écrire un livre. Je l’ai fait !
  • Qui t'a inspiré Sarah ? (trait de caractère...)
Sarah est le fruit de mon imagination. Elle n’existe pas. Elle est l’image d’une avocate
d’aujourd’hui dans la lignée d’une Gisèle Halimi. Une femme engagée dans la lutte pour le droit
des femmes. Une fille de caractère qui ne veut plus subir les dictâtes d’une société encore trop
machiste. Elle est en plein dans le mouvement #metoo. Mais elle est aussi une fille comme les
autres, qui flanche lorsqu’elle croise l’amour. Je voulais explorer cette zone-là. Celle où l’amour
prend l’ascendant sur la raison. Une fille intelligente, une situation rocambolesque. Un homme
dont elle tombe immédiatement éperdument amoureuse. Jusqu’où est-elle prête à aller pour le voir ?
  • Tu peux nous parler de ton premier roman « Camilove » ?
J’ai écrit ce roman spécialement pour le concours Chiklit de Fyctia, la vie secrète des auteurs.
C’est un livre drôle et un peu loufoque. Je me suis fait plaisir à l’écrire. Je voulais faire rire,
émouvoir, faire pleurer. Apparemment c’est réussi selon mes lectrices. C’est un peu l’histoire de
toutes les auteures de romance, ce moment, avant notre grand coming-out, où tu n’oses pas le dire
à ton entourage. Camilove est une auteure de romance érotique mais c’est surtout Camille une
institutrice de maternelle qui refuse d’assumer sa célébrité. Ses livres font pourtant un carton. Un
jour, elle est obligée de se rendre au salon du livre pour une séance de dédicaces. Là, c’est la
catastrophe. Tout part en sucette. Elle va devoir enfin montrer son visage et relever le menton
devant son entourage et le reste du monde. Se rajoutent trois beaux spécimens masculins pour un
triangle amoureux (enfin avec Camilove c’est un carré amoureux lol). Plus qu’une chiklit c’est
une comédie romantique comme on aime en regarder sur Netflix un dimanche après-midi en
faisant son repassage (mdr)
  • D'autres projets d'écriture à venir ?
Dans un premier temps, je veux reprendre mon roman « Jail me » pour le publier. C’est une
histoire en deux tomes. Je voudrais sortir l’intégralité en même temps. C’est l’histoire d’une
jeune juge de l’application des peines qui va devoir s’occuper du dossier de son idole planétaire,
un chanteur de rock qui a passé ses nerfs sur un paparazzo. Une fois de plus je vous plonge dans
le monde judiciaire qui est mon milieu de prédilection car je le connais bien. Une grosse touche
d’humour, de la romance, du sexe… J’espère que vous aimerez Laura et Oliver.
Ensuite j’ai un projet totalement différent, un road trip qui se déroulera pour la première fois dans
un de mes romans sur le continent américain. J’ai hâte de m’y plonger. Les voyages de Philippe
Leblond le Vanman m’ont beaucoup inspirés.
  • Ton dernier livre lu ? Et ta lecture actuelle ?
Compliqué car j’ai peu lu ces derniers mois pour cause d’écriture. Attends je recherche sur mon
téléphone. Non finalement c’était un broché d’Emilie Collins « Coeur à corps », un magnifique
roman, très original avec les photos. Pour ma lecture actuelle, je dois l’avouer je ne lis rien. Je me
repose devant Netflix. Ma copie est rendue. La sortie de Coupable I love you est dans cinq jours.
Je profite un peu de mes soirées. J’ai l’intention par contre de me plonger enfin dans Mutine
d’Alexia Deafly que j’ai en broché depuis le SDL de l’année dernière. Cette fille est extra. j’ai
envie de lire son bébé.
  •  LE livre que tu pourrais relire à l'infini ?
Généralement je relis des passages seulement, des scènes que j’ai adorées. Par exemple la scène de la soirée étudiante dans « Pari risqué » de Belinda Bornsmith, Dans After, quand Hardin
surprend Tessa dans l’appartement alors qu’il est avec sa mère, dans « cinquante nuances » quand
Christian tombe à genoux, en transe, pleins de passages de Rock de Kylie Scott…
Si je relis en boucle celui que je cite toujours, « Demandez moi la lune » de Sylvie Barret alias
Angela Behelle. Je l’adore. Il me fait du bien.
  • Quelques mots à rajouter ?
Merci pour cette belle interview. J’espère que vous serez au rendez-vous pour mes nouvelles
histoires. Commentez, commentez, j’ai besoin de savoir ce que vous pensez de mes livres ! Bises
à toutes et profitez de la vie !

Vous pouvez retrouver les romans d'Isa Lawyers (clique sur les couvertures) : 

https://www.amazon.fr/camilove-Isa-Lawyers-ebook/dp/B07F6CPHDR/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1553089285&sr=8-1&keywords=isa+lawyers

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ENTRE MES CORDES - JULIA TEIS

Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d'abandonner l'affaire qu'il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes... et ses cordes. Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances... Au fil des jours, loin de ses activités, une vie "normale", un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui. Jusqu'à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau... Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu'il avait pris soin de bâtir. Alors même qu'il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu'il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre... Entre tent

Sexy frigide cherche crush orgasmique - tome 1 - Melly Darcy

Alors qu'elle vient de terminer ses études, Quinn Scott a besoin de changer d'air ! Car tout va mal : 1 - Elle a beau chercher, elle ne trouve pas de job. Et sa mère si parfaite ne rate pas une occasion pour le lui faire remarquer. 2 - Conséquence du petit 1) elle n'a pas une thune. Alors son père lui donne un coup de pouce mais bon, estime de soi, bonjour... 3 - Elle vit toujours en colocation avec sa meilleure amie. Alors oui, elle l'aime comme une sœur mais parfois, certains détails de sa vie sexuelle trépidante lui rappellent à quel point c'est la misère pour elle... ce qui nous emmène au quatrième point : 4 - Elle n'a jamais eu de petit ami capable de lui faire atteindre le Septième Ciel. Prête à tout pour y remédier, même à tirer les cartes, elle décide de prendre sa vie en main. Forte de cette bonne résolution, elle file direction sa maison d’enfance pour y passer l'été. Un objectif : s'amuser pour oublier que rien ne va et surto

Sexy frigide cherche crush orgasmique - tome 2 - Melly Darcy

Alors que Quinn était censée se dorer la pilule sur une île paradisiaque avec un mec gaulé comme un dieu grec, elle vient de prendre la tangente... Humiliée, elle a bien du mal à remonter la pente. Elle ne veut plus entendre parler de celui qui l’a reléguée au second plan après lui avoir laissé croire que le bonheur était à portée de main. Lui parler pour lui dire ses quatre vérités ? Oui, ça pourrait la soulager mais hors de question de lui montrer l’état dans lequel il l’a mise. Tant pis pour lui. Elle est partie sans une explication, c’est lui qui s’est fait larguer. Pas elle. Elle n’a rien à se reprocher. Il s’est mal comporté, lui. Alors il ne lui reste pas 36 000 solutions : 1 - L’oublier. 2 - Remonter en selle. La méthode Coué est peut-être la clef : elle est une fille bien, elle est une femme indépendante et elle aura bientôt la carrière dont elle rêve. Laisser un homme lui dicter sa conduite ? Jamais. Elle a voulu aller plus loin, là où cet énergumène n’a vu